Make your own free website on Tripod.com

Léo-C. Quenneville

En 1928-1929, alors que Léo Gaudreault n'était déjà plus avec le Canadien et que Johnny Gagnon n'y brillait pas encore, un autre joueur de hockey de chicoutimi s'était fait valoir dans la Ligue nationale avec les Rangers de New-York.  C'était Léo-C. Quenneville, âgé de 28 ans, un ailier gauche qui parfois allait évoluer au centre.

Cet athlète de 5'11" et qui pesait 180 livres n'a participé qu'à onze matches pour le club de la métropole américaine, mais il en avait éprouvé une grande fierté ainsi que de ses six points, trois buts et trois assistances.

Sa carrière professionnelle de quinze ans se fit plutôt dans les "ligues seniors".  Ayant débuté en 1920 avec le blub senior de chicoutimi, il se joignit aux Castors de Québec de la Ligue canado-américaine de 1924 à 1926.  De 1926 à 1928, il était avec le New-York N.J., et de 1929 à 1932, il porta les couleurs du London; à l'époque, il était le seul Canadien francais dans la Ligue américaine.   De 1932 à 1935, il revint faire ses dernières saisons avec les Castors de Québec, les ancêtres des As qui allaient naître en 1936.

Léo-C. Quenneville, fils d'Évangéliste Quenneville et de Délisca Dubois, est né à Saint-Anicet, comté  de Huntingdon, le 15 juin 1900.  En 1907, la famille déménageait, pour un temps, à chicoutimi.

Il fréquenta l'Académie commerciale des Frères Maristes où il fut la terreur de tous les gardiens de but; déjà on devinait chez lui l'étoile qui deviendra un préféré du public.  En 1918, il décide de poursuivre des études en anglias à New-York et il suit ensuite des cours de mécanique chez General Motors à Oshawa.   Entre-temps, il pratique le métier de mécanicien tout en étant contremaître au garage Gauthier et Frères, à Chicoutimi.

Lorsque la famille de son père retourne vivre à Saint-Anicet, Léo et son frère Roma préfèrent demeurer au Saguenay.

Le 21 juin 1921, à Québec, Léo Quenneville épouse Yvonne Carrier, fille de C.-A. Carrier, marchand de gros, et d'Élizabeth Mauger; ils eurent cinq enfants.

En 1931, en copropriété, il ouvre un garage qui porte le nom de Gauthier et Quenneville Enr.  En 1945, il délaisse son garage pour devenir le représentant officiel au Saguenay de la compagnie de bière National Breweries.

Léo Quenneville est décédé à Chicoutimi le 9 avril 1986 à l'âge de 86 ans, après une belle vie de sportif et d'homme d'affaires.  Généreusement impliqué dans la vie sociale de son milieu, il a joui de beaucoup de considération auprès de la population de Chicoutimi et de toute la région.  Dans les domaines des affaires, social ou sportif, il a été vice-président de la Chambre de commerce senior, de la Croix-Rouge, de Saguenay Oxigen Ltd, du club de hockey Les Saguenéens de Chicoutimi et de la Ligue junior; il a également été copropriétaire du Palais des sports de Jonquière, directeur du "Colisée" de chicoutimi, de la Société d'Agriculture et de l'Amicale Mariste.  Officier au 4e degré des Chevaliers de Colomb, il a aussi été membre du Conseil d'orientation économique du Saguenay, du Bureau d'expansion industrielle, du Bureau touristique, du Mess des Officiers du Régiment du Saguenay et du R.C.A.F. de Bagotville, du Club Richelieu et de nombreux clubs sportifs.

Léo Quenneville, l'ex-joueur des Rangers de New-York, a laissé à Chicoutimi le souvenir d'un personnage dynamique et attaché à son milieu.

Sources:  Artisans d'un beau Royaume, Édition Gidau 1954.

               Georges Quenneville.




Retour